La Marseillaise

Le tribunal de commerce a donné jusqu’au 28 février à la direction de La Marseillaise pour la présentation d’un plan de redressement. Malheureusement, le projet de la direction conduit à la suppression de 50% des effectifs.

Depuis 2012, ce serait ainsi 162 emplois qui ont été supprimés. Ne resteraient que 40 salariés.

Cette situation est inacceptable, le SNJ et la Filpac-CGT l’ont exprimé lors de l’audience et feront tout pour assurer un réel avenir à La Marseillaise.

Veuillez trouver, en pièce jointe, le communiqué du SNJ-CGT et de la FILPAC-CGT.

 

Déclaration la Marseillaise SNJ-CGT Filpac-CGT

Répondre