Bulletin Photograveur juillet 2015 N°20

Bulletin Photograveur juillet 2015 N°20

 

Édito Par Jean-François Ropert.

Bulletin_photog_201306N17UNEC’est un joli nom “Solidarité” aurait pu chanter Jean Ferrat. “J’écris ton nom… Pour te nommer, Solidarité” aurait pu écrire Paul Eluard.
 
Il y a soixante-dix ans, à la Libération, la Sécurité sociale en étendant la protection à l’ensemble de la collectivité ambitionnait de construire une société juste et solidaire, valeurs consubstantielles à la démocratie. La politique de sécurité sociale était porteuse d’un projet de société basé sur la solidarité collective. Un programme de socialisation reposant sur la justice sociale et la solidarité. Une jolie nique au libéralisme avec l’élaboration d’un pouvoir collectif qui conduisait la solidarité à une réciprocité entre apports individuels et collectifs, à l’interdépendance sociale et cimentait la liaison entre l’individu et la société. Une conception socialiste de la société, réformiste peut-être, mais aussi humaniste.
 
L’abandon de la vision politique de la Sécurité sociale, comme principal agent de transformation de la vie en société, au profit d’une vue uniquement institutionnelle et juridique va favoriser la gestion libérale de la protection sociale. Sous couvert de sauvegarder le système par une « politique de bon sens » en louant la responsabilité individuelle propice à la séparation des fonctions d’assurance et d’assistance, c’est l’ouverture au privé. La logique du marché réduit les prestations et les services poussant l’individu vers l’assuranciel et la protection individuelle. La solidarité n’aspire plus à devenir le moteur du changement social, mais vise à garantir un semblant de cohésion sociale par l’assistance envers une population toujours plus importante. Les inégalités se creusent, et la solidarité se résume à assurer la survie des exclus. La solidarité n’est plus pensée comme le ferment du « faire société » et du «vivre-ensemble» mais comme une charge de la vie collective. Entre 1945 et aujourd’hui, le projet de société, que portait la politique de la sécurité sociale imaginée comme le coeur d’une démocratie, a plongé dans la doctrine libérale et ses sacro-saints préceptes de liberté individuelle et de droits de l’individu en opposition aux droits des individus.
 
Anniversaire
 
Cette année nous fêtons aussi le 70e dixième anniversaire du Secours populaire français (SPF). Au-delà d’être une association en faveur des exclus, le délitement de la solidarité collective attribue au SPF une fonction politique. Celle d’un organisme social qui cultive la solidarité consciente pourvue d’un rôle de socialisation de l’individu qui relance le processus de son appartenance à la société. Par son action, le SPF protège la source de toute démocratie, les droits de l’homme. Les bénévoles femmes et hommes du Comité du livre par leur travail, leur engagement quotidien, veillent au respect de ces principes.
Nous souhaitons par ce numéro de publication mettre un peu de lumière sur nos camarades et surtout leur témoigner notre profonde estime.
 

 

Sommaire

Page 2 et 3 : Dossier
Pages 4 : New York Times
Page 5, 6 et 7 : Actualité
Pages 8 :Ne nous fâchons pas

Répondre