Bon vent…

La naissance de notre site n’est pas due au constat de désaffection de la lecture presse papier. Un phénomène qui voit chaque nouvelle génération lire de moins en moins les quotidiens. En cela, l’étude publiée par le ministère de la culture et de l’information, réalisée par Olivier Donnat démontre que “depuis plusieurs décennies, chaque génération est arrivée à l’âge adulte avec un niveau d’engagement dans la lecture de la presse inférieur à celui de la précédente…”

D’autres perçoivent dans la baisse du lectorat papier la main du capitalisme numérique (lettre de la FILPAC du 10 mars 2014 adressée à Madame la Ministre de la Culture et de l’Information.) Ce qui sous-entendrait que le capitalisme, comme recherche systématique de plus-values obtenues par l’exploitation de ceux qui les produisent, serait différent sous l’ère numérique que sous celle de l’analogique. Et pourquoi ce nouveau support serait-il plus préjudiciable au pluralisme que le papier ? Le contenant n’ayant jamais fait le contenu !

Quoiqu’il en soit, les données concernant la diffusion des technologies de l’information et de la communication témoignent de la rapide consommation des ménages en ordinateurs, tablettes et mobiles avec les dépenses induites en télécommunication. Confirmant cette nouvelle “ingestion” du media, une étude de “Audipresse One” indique que le nombre de lecteurs sur numérique est supérieur à celui du papier pour la Presse Quotidienne Nationale et les News.

Ni “pure player” soumis à la course au temps réel ou au diktat de l’audience, ni blog, ni plateforme d’un “journalisme participatif”, notre site souhaite, sans prétention, être une mallette à outils. Un instrument dans lequel se mélangent actualités, informations, échanges, analyses sur des sujets professionnels, sociaux, ou de société. Un lien solidaire intergénérationnel entre salariés ou privés d’emploi et retraités. Par ailleurs, la partie “archives” sera aussi un rempart contre l’oubli ou l’amnésie sélective et la tentative de réécriture de l’histoire.

Bien évidemment, ce site est perfectible et l’équipe qui s’en occupe sera attentive à vos remarques afin d’alimenter le débat, la critique, la réflexion et le savoir.

…ET BONNE NAVIGATION

 

Fraternellement,

Jean-François Ropert.

 

Répondre